Les enjeux du recrutement dans l'animation

  • 06.12.2019

Aujourd’hui, François Perreau, Directeur du Studio et de l’Animation chez Superprod Studio nous parle des enjeux de recrutement, dans un contexte de plein emploi de l’industrie de l’animation.

 

François, peux-tu nous expliquer qui est Superprod Studio ?

 

SUPERPROD STUDIO est une filiale de la société de production SUPERPROD, et nous fabriquons des séries ou longs métrages d’animation en 3D. Nous sommes basés sur Paris, Angoulême et Los Angeles, et travaillons avec des plates formes, sociétés de production et diffuseurs tels que Studiocanal, Nickelodeon, Netflix, Disney Channel, France Télévisions, M6, Kuku Studios, etc. Nous assurons toutes les étapes de la production d’animation 3D – du développement visuel au rendu et compositing, en passant par l’animation.

 

Quel est le contexte actuel du recrutement dans le secteur de l’animation ?

 

Le recrutement est un enjeu stratégique pour tous les studios d’animation, surtout en cette période de plein emploi du secteur. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents, juniors, mids et séniors, et nous ne sommes pas les seuls !

 

Heureusement, Superprod, et tous les studios français d’ailleurs, travaillent main dans la main avec les écoles d’animation, et nous avons anticipé cette croissance du secteur pour augmenter le nombre d’étudiants qui arrivent sur le marché du travail. Cependant, malgré la qualité des enseignements techniques et artistiques de ces écoles qui comptent parmi les meilleures au monde, ces profils juniors ont encore un besoin de formation en interne d’au moins 3 à 6 mois pour s’intégrer parfaitement au pipeline de production. Ça n’est donc pas anodin en tant que recruteur ! Chez Superprod Studio, cela fait partie du process interne et nous considérons que c’est notre rôle de les accompagner dans cette formation sur le terrain.

 

Nous avons aussi besoin de compléter les équipes par des profils plus séniors, qui en fonction des postes, sont très difficiles à recruter, car ils sont très convoités ! Il y a quelques années, ils étaient moins nombreux à sortir des écoles car le marché était aussi moins dynamique ; et les séniors ont aussi évolué vers d’autres métiers de la production, voire quittent la France pour travailler sur des longs métrages ambitieux aux US ou au Canada.

 

 

Alors comment procédez-vous ?

 

Nous avons démarré à 4 à Angoulême quand j’ai rejoint Superprod pour monter le studio il y a 4 ans, et nous sommes maintenant 100 sur Angoulême et ils sont autant à Paris.

 

Comment avons-nous fait ? Nous avons bien sûr démarré avec nos réseaux ! Nous venons tous de l’industrie, alors nous avons fait appel aux meilleurs de nos anciens collègues ?. Mais ce n’est pas tout. Nous avons aussi des partenariats avec les écoles, comme l’EMCA à Angoulême, et nous échangeons aussi beaucoup avec des écoles comme l’ESMA ou les Gobelins. Nous y faisons d’ailleurs régulièrement des interventions, et nous organisons aussi chaque année au MIFA des rencontres avec les jeunes candidats.

 

Nous sommes aussi très liés à Magelis, le Pôle Image d’Angoulême, sachant que la ville est le 2ème pôle d’animation en Europe après Paris, avec des attraits presqu’aux antipodes de la capitale ! Angoulême devient au fur et à mesure des années un atout pour recruter certains profils : c’est une ville à taille humaine de 140 000 habitants, proche du Périgord, de la nature, de la mer et pourtant à 2 heures de Paris et 35 min de Bordeaux avec la nouvelle LGV… l’immobilier y est encore extrêmement abordable avec un prix au mètre carré presque 10 fois moins cher qu’à Paris, un énorme avantage tant pour des juniors qui démarrent leur vie professionnelle que pour des séniors dont le souhait de quitter la capitale va avec un nouveau projet de vie ! Et finalement, le fait qu’il y ait de nombreux studios localement (Studio Hari, Prima Linea Productions, Normaal, Blue Spirit, Xilam, etc.) et d’autres industries culturelles (BD, jeu vidéo, etc.) est un aussi atout pour les candidats qui décident de s’installer sur Angoulême !

 

Visite d’Angoulême 

Vidéo intégrée – attention, pub !

 

.

 

 

Etes-vous ouverts aux candidats internationaux ?

 

Oui, bien sûr ! Nos équipes sont déjà un bon mixte de profils internationaux : français, espagnols, italiens, croates, argentins, brésiliens, etc. La condition est que les candidats parlent couramment le français ou l’anglais…. Et qu’ils aient un visa Schengen… ce qui nous limite quand même !

 

Il existe tout de même des dérogations que nous pourrions considérer pour des profils « incontournables » séniors. Donc nous sommes ouverts à étudier tous les profils.

 

 

Quels sont vos besoins à venir ?

 

Nous avons environ 4 productions par an, donc nous recherchons toujours de nouveaux talents : principalement en animation et en effets spéciaux ! 

 

Nous venons d’ailleurs de recruter des animateurs sur Toto et Paf sur Angoulême, et des animateurs séniors sur Paddington, Les prochains recrutements d’animateurs devraient démarrer en mars sur la saison 2 de Go Go Cory Carson que nous fabriquons pour Kuku Studios, une société de production talentueuse formée par des anciens de Pixar, V-Tech et Netflix. Pour ceux qui sont intéressés, la diffusion de la saison 1 démarre d’ailleurs le 4 janvier sur Netflix !

 

 

 

Quel est le process d’une candidature pour les postes d’animation ?

 

La première étape, c’est le dépôt de la candidature, via notre formulaire en ligne, passage indispensable car il remplit notre base de données de candidatures !

 

Généralement, notre premier réflexe ensuite est de visiter le profil Linkedin pour voir sur quelles productions le/la candidat(e) a déjà travaillé. Puis, on regarde ensuite la bande démo pour bien évaluer l’appréhension des problématiques de poids, d’espace, de compositing d’images, de timing. Si c’est concluant, alors on contacte le/la candidat(e). Il/elle passe ensuite un test d’animation, qui sera spécifique à la production sur laquelle nous recrutons. Il/elle a alors 24h pour livrer 4 secondes d’animation sur Maya. Cela peut être bien sûr se faire à distance, et nous fournissons d’ailleurs des accès provisoires si besoin. Si le résultat nous plaît, alors la direction de production contacte le/la candidat(e) !

 

 

Quels conseils donneriez-vous à des candidats en début de carrière ?

 

De toujours continuer à apprendre et de mettre votre professionnalisme en scène ! On voit parfois des juniors qui sont très bons en technique, mais qui s’y enferment ! Attention donc à ne pas faire de l’animation au mètre et de rester ouvert : penser au storytelling, à la composition de l’image, à ce qui doit être le plus important dans le plan, etc. La technique doit être au service de la narration et du projet et non une fin en soi. 

 

Continuez donc toujours de vous former… D’ailleurs chez Superprod, nous avons un dossier accessible à tous avec un max de tutos (les références étant Drawing & Composition for Visual Storytelling  et The Animator’s Survival Kit ) ! Et  nous sommes en train de mettre en place des classes internes afin de progresser ensemble grâce aux expériences des uns et des autres. La production a par exemple organisé une masterclass en novembre sur l’élaboration de storyboard et storytelling chez Pixar, avec des astuces et conseils d’animation (analyse d’acting, de posing, de staging et de model sheets du Studio).

 

 

Pourquoi choisir de travailler pour Superprod ?

 

D’abord pour le choix des projets ?. Actuellement Paf 2, Toto, Paddington, et Go go Cory Carson 2… et nous avons de très beaux projets à venir, y compris 2 longs métrages ambitieux !

 

Puis, comme je disais précédemment… notre souhait grandissant de formation continue. Nous avons aussi la réputation d’être super réglos (au niveau légal, paiement dans les temps, revalorisation des salaires, parité) et on y tient !  Et enfin, le dynamisme ambiant de Superprod : le studio continue de grandir, et c’est très enthousiasmant de participer à cette aventure !

 

D’ailleurs, si vous souhaitez être informés des recrutements à venir, suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour être informés des nouvelles offres au plus tôt : 

 

Merci d’avoir pris le temps de me lire et à très vite ! 

 

 

Contact :

 

Presse : pr@superprod.net

Pour ceux qui souhaiteraient déposer une candidature spontanée: www.superprodstudio.net/jobs